« Votre séance photo est horriblement chère » est la réponse que j’ai reçue cette fin d’après-midi là, suite à l’envoi de mes tarifs !

J’avais jusqu’alors expérimenté les réponses polies de type « votre séance ne correspond pas à mon budget » ou les non réponses !
Ce message, on ne peut plus clair, me direz-vous avait le mérite d’être complètement honnête !
Aussi, me fit-il longuement réfléchir ! Non pas aux tarifs appliqués (ceux-ci ayant fait l’objet d’une longue réflexion et de calculs liés à la pérennité même de mon entreprise !) mais au vrai sens qui se cachait derrière cette affirmation !

Au premier abord, je vous avoue que j’ai eu une terrible envie de formuler des éléments concrets à cette Dame… Assez cartésienne, il m’aurait suffit de lui énoncer l’ensemble des éléments compris dans mon tarif (depuis le temps réellement consacré à l’intégralité d’une séance photo, en passant par les investissements et les charges liés à mon activité, en invoquant le budget de formation conséquent que j’ai décidé, à titre personnel certes, de privilégier afin de vous proposer le meilleur… et en finissant par le montant que je perçois réellement sur une séance…). L’idée étant simplement de l’informer (et de la sensibiliser peut être aussi ??!).

Mais… j’ai eu envie d’aller plus loin… en essayant juste de comprendre…

Derrière cet élan du cœur, cette dame a surtout et avant tout manifesté un point de vue personnel… Celui lié à l’investissement que tout un chacun est prêt, ou pas, à réaliser pour s’offrir des souvenirs de son histoire… en images !
Cela peut sembler assez réducteur comme point de vue mais je suis intimement convaincue que c’est réellement de cela dont il s’agit !

Je suis consciente que les tarifs que j’applique aujourd’hui représentent un réel investissement et qu’ils ne sont pas accessibles à toutes les bourses… Pour autant, et pour l’expérimenter très régulièrement auprès des clients qui me font confiance, la plupart d’entre eux ne sont pas fortunés, loin de là… Certains d’entre eux ont trouvé une alternative en sollicitant leur famille ou leurs amis (au travers de la fameuse carte cadeau) pour d’autres ce sera le résultat d’une période plus ou moins longue d’économies…
Ce dont il est certain c’est que ces couples que j’accompagne dans leur projet n’ont en réalité fait qu’un simple choix… Oui mais quel choix !! Celui d’allouer une partie de leur budget à ce quelque chose qui fait profondément écho chez eux… La photo devient un moyen de raconter de simples mais si précieuses anecdotes ou les grands moments de leur vie ; de les partager aujourd’hui et au fil des années avec ces personnes qui comptent tant ; de donner de l’importance à ces petits détails croustillants de la vie qui nous font sourire et rire aux éclats… Pour ne jamais oublier… et au contraire revivre encore et toujours ces instants de pur bonheur…

Lorsque j’évoque le mot « choix », je mesure réellement le poids et le sens de ce mot…
Il me suffit d’évoquer un fait marquant… Noël, période propice à se faire plaisir plus qu’à son habitude, a laissé place depuis peu à la fameuse période des soldes…
Je suis toujours tellement surprise de me rendre compte à quel point nous sommes capables d’anticiper ce rendez-vous (devrais-je dire ces rendez-vous ?!!) de l’année pour se faire plaisir !
Il faut dire que la liste des tentations est grande (prêt à porter, parfumerie, magasins de décoration, bijouterie…) et choisir devient parfois même difficile !
Pour autant, lorsque l’on pense à la durée de vie de l’ensemble de ces articles … Et bien… je trouve au contraire que l’investissement lié à une séance photo devient quasi anecdotique (et si l’on rapportait ce tarif au nombre d’années que ces images vont vivre ?…)

Et là, je me mets à réfléchir sur cet objet qui pourrait à lui seul avoir cette force incroyable de prendre une valeur inestimable au fil des années, en ne perdant aucunement de sa saveur originelle bien au contraire… quel est cet objet qui passera de mains en mains, avec cette garantie de procurer encore et toujours autant d’émotions et de plaisir ?
Malgré une volonté sans faille, ma quête est restée vaine…

Alors finalement… Si je devais apporter une réponse à cette dame, sans aucune amertume ni animosité, je lui répondrai simplement : « Horriblement chère par rapport à quoi ? »

« La valeur des choses ne s’apprécie t’elle pas finalement au regard du sens que l’on souhaite donner à sa propre vie ? »
Peut-être… mais peut-être simplement qu’il suffit de se demander : » Quelle valeur souhaite t’on accorder à nos propres souvenirs ? »
Et là, cette réponse appartient à chacun d’entre nous…

OSEZ